Alors que la casquette est un must-have et avant d’en étudier toutes les déclinaisons qui se font aujourd’hui, petit retour sur son histoire…

Un symbole de la classe ouvrière

En 1571 en Angleterre, une loi est promulguée imposant le port d'un couvre-chef pour tous les hommes le dimanche, sauf pour les enfants de moins de six ans et les aristocrates ; tout contrevenant se confronte à une amende de 17 pence.
Au fil des siècles, ce couvre-chef en tweed devient un symbole de classe sociale, les bourgeois et les aristocrates portant pour leur part des chapeaux de meilleure facture...
Très en vogue au XIXe siècle pour les uniformes de travail (chauffeur, portier, concierge, gardes de sécurité, chef de train, etc.), elle était alors directement inspirée des uniformes militaires et notamment du képi.

La casquette telle qu’on la connaît aujourd’hui, tient plus ses origines du monde sportif américain et en voici ses différentes déclinaisons..

La Casquette Fitted

Impossible de ne pas citer New Era qui invente la 59FIFTY et qui leur apportera la renommée.
1954 sera une année phare pour la compagnie puisque qu’elle marque la naissance de la casquette 59FIFTY qui fera la renommée mondiale de New Era.
La 5950 représente tout le savoir-faire de New Era : Qualité, Authenticité, et Identité. Le modèle est facilement reconnaissable grâce à sa forme particulière caractérisée par une visière plate et une calotte 6 pans et qui a une forme arrondie. Le succès grandissant, en 1974 ce sont 20 franchises de la ligue nationale de baseball qui s’équipent de casquettes New Era ainsi que la NASA.
Depuis 1994, la 5950 est la casquette officielle des ligues de baseball américaines et a su atteindre un public plus grand que les amateurs de sport. Sa particularité est qu’elle n’a pas de trou derrière et existe donc en plusieurs tailles. Il est donc impératif de l’essayer afin de trouver la taille qui vous convient le mieux.

Snapback

Sœur de la Fitted avec sa Visière plate, elle est différente car ajustable grâce au fameux snap en plastique à l’arrière (même si elle a aujourd’hui une variante en cuir) Redevenue à la mode il y a une dizaine d’année, la casquette snapback a fait son grand retour sur les têtes des stars du rap et s’est rapidement imposée comme un symbole de la culture streetwear de ces dernières années. Pourtant, son origine remonte aux années 30 et à la légende du baseball américain Babe Ruth. Les fans de baseball ont donc tout naturellement adopté cet accessoire qui s’est ensuite étendu aux autres sports collectifs américains : basketball, hockey sur glace ou encore football américain. Elle a par la suite séduit les amateurs de musique urbaine des années 80 et 90 et de nombreux artistes se sont saisis de cet accessoire pour en faire le symbole de leur art inspiré de la vie de la rue et de leurs communautés respectives.

5 panels 

Appelée comme ça car elle compte 5 empiècements de tissu, la 5P. se dote d’une visière plate et d’une lanière ajustable. Casquette préférée des hipsters, elle se décline en différents styles et différents tissus et s’adapte donc à tous les looks.

La Trucker (ou curve) 

Elle avait un peu disparu des radars au profit des Snapback début des années 2010 mais revient en force. C’est la forme de la casquette « traditionnelle ». Sa visière est courbée et la casquette se décline sous forme de filet à la partie arrière pour un plus grand confort en été. Elle prend racine dans les années 60, dans le milieu rural et est associé aux objets promotionnels dont les plus connus, les John Deere et Shell. Et oui souvenez-vous des casquettes aux logos de nos marques préférées qu’on arborait tous dans les années 90. Un peu plus difficile à porter aujourd’hui, elle revient néanmoins en force auprès des plus avertis.

Retrouvez plusieurs marques et plusieurs sortes de casquettes sur notre marketplace 

Et vous pour laquelle craquez-vous?